Apprendre en toutes libertés

Bienvenue au Coaching d'Etude

Téléchargez gratuitement le PDF

pour faire connaissance avec cette approche optimiste :

Les 3 besoins du Coaching

Accès immédiat au PDF

Dominique EBERLIN

Coach – formatrice – consultante – auteure

Spécialisée dans les stratégies d’apprentissage

"Apprendre est un élan qui nous anime dès nos premiers instants et qui ne nous quitte jamais"

« Je suis enseignante. À la fin de mes études, j’ai enseigné dans une classe ordinaire, puis auprès d’enfants en difficulté d’apprentissage. Dans ce nouveau métier, j’ai eu besoin de nouveaux outils, pour comprendre comment ces difficultés se mettent en place et savoir comment y remédier.

Je me suis alors formée à différentes approches psychopédagogiques pour enrichir ma palette :

Gestion mentale – Programmation Neuro-Linguistique – Hypnose ericksonienne – Ennéagramme – Méthode Gordon – Entretien d’explicitation… »

…en lire plus sur mon parcours professionnel

Coaching d'Etude ? De quoi s'agit-il ???

L’éducation repose sur deux besoins fondamentaux de l’humain :
le développement et la transmission.
L’envie d’apprendre se manifeste à tout propos, à tout instant et à tout âge. Nous sommes toujours curieux de découvrir notre environnement, de créer de nouvelles relations, d’élargir notre champ de connaissances.

Nous sommes faits pour grandir

physiquement, affectivement et intellectuellement.

L’envie de transmettre, d’inspirer, de « faire connaître» est présente en chacun de nous. D’une manière proche ou distante, nous avons besoin de contribuer au monde dans lequel nous vivons.

Nous sommes faits pour partager

physiquement, affectivement et intellectuellement.

Aujourd’hui ce partage des connaissances se fait dans une dimension mondiale et horizontale. Quelques clics et chacun de nous peut avoir accès à des démonstrations, des recherches, des expertises. A toutes heures du jour ou de la nuit. En sons et en images. Des liens peuvent se tisser d’un bout à l’autre de la planète.

Aujourd'hui...

notre « salle de classe» 
c’est le monde dans toute sa richesse et sa variété.
nos « maîtres »
ce sont des experts dans leur matière, parfois autodidactes.
nos « camarades d’étude »
sont des personnes de tous âges et de mêmes intérêts.
La curiosité est un élan naturel : elle est en permanence au service de notre développement et de l’élargissement de nos connaissances.
L’envie de découvrir et de donner du sens s’applique à chacune de nos actions. Spontanément, nous nous tournons vers des domaines qui répondent à nos intérêts profonds, qui correspondent à nos besoins d’émancipation.

Aujourd'hui...

notre « jardin », c’est la planète, tous ceux et tout ce qui l’habite. Nous pouvons y puiser des exemples et des modèles. Nous pouvons y tisser des liens et trouver de quoi nourrir notre imaginaire.

… et pourtant
 
              nombre d’entre nous vont encore à l’école …

Se lever à 7h du matin pour aller faire des maths sous un éclairage au néon, quelle idée terrible.

Ronan BOUROULLEC, designer
Si les institutions scolaires sont fondées sur des valeurs fortes et respectables de socialisation et d’acculturation, leurs fonctionnements actuels représentent parfois un hiatus important avec ce qui se passe à l’extérieur de leurs murs. 
Si l’acquisition des diplômes académiques est supposée nous offrir une place dans le monde économique, elle n’est pas suffisante pour nourrir notre identité et permettre notre contribution unique à la société.
Pour beaucoup d’entre nous, enseignants ou étudiants, la vie scolaire manque de sens, de beauté, de plaisir. Elle laisse peu de place à la créativité. Elle néglige le développement de Soi, l’épanouissement des dons individuels et la qualité relationnelle. Elle impose une hiérarchie de la transmission et un contôle strict des acquisitions. Elle sanctionne les erreurs d’apprentissage et punit les manquements à la discipline. Et parfois elle échoue si bien dans sa mission de socialisation qu’elle détruit jusqu’à la fierté d’être soi.
Certaines personnes parviennent à s’accommoder de ces contraintes, d’autres non. Et pour elles, s’il n’est pas possible d’en sortir, le chemin de l’école se transforme parfois en chemin de croix.

Le Coaching d’Etude est né de ma rencontre avec les personnes en délicatesse avec le système scolaire.

Il y a eu des enfants submergés par les difficultés de math ou de français ou ceux imperméables à l’enseignement des langues.
Des jeunes accablés par les échecs et les remontrances, dont la confiance en soi avait été fortement ébranlée.
Des adultes blessés par leur histoire qui, longtemps après la fin de leur école, doutaient encore de leurs compétences d’apprentissage.
Le courant de pensée générale aux sujets des difficultés d’apprentissage, est qu’elles résultent d’une faute ou d’un défaut de l’élève : c’est parce qu’il ne travaille pas suffisamment, qu’il est trop lent ou trop agité. Pas assez concentré ou trop vif d’esprit. C’est parce qu’il est porteur d’un handicap incurable pédagogiquement : hyperactivité, dyslexie, trouble de l’attention…
Parfois, ce sont les parents qui sont considérés comme responsables, sinon coupables, des difficultés de leurs enfants. C’est parce qu’ils leur portent trop d’attention – ou pas assez. Parce qu’ils ont pour eux des espoirs démesurés ou qu’ils  n’admettent pas leurs incapacités. Parce qu’ils n’habitent pas le « bon quartier » ou n’ont pas le « métier honorable ».
De nombreuses démarches d’aide à l’apprentissage ou de coachings scolaires qui émergent actuellement ont pour mission d’aider aux devoirs, de répéter des enseignements, de simplifier la matière ou d’entraîner à potasser en vue d’un examen. Ces démarches, en se plaçant dans le sillage de l’école et de son courant de pensée culpabilisant, proposent « plus de la même chose ». Leurs méthodes sont proches de celles du conditionnement, leur aide parfois utile mais souvent à court terme.
Les personnes en situation de difficulté scolaire ont besoin de reprendre contact avec leurs ressources, leurs compétences d’apprentissage, leurs forces personnelles.
Pour sortir de la ronde du découragement, il est nécessaire de recadrer la situation : il ne s’agit plus de renforcer l’enseignement mais de permettre à une personne de retrouver la confiance en ses propres fonctionnements et la fierté de son identité.

Comme son nom l’indique, le Coaching d’Etude

accompagne la réussite de l’étude.

Il se place donc du côté de l’élève, de l’étudiant ou de « l’apprenant » et à ses côtés.
« Ce n’est pas toi qui es nul, c’est l’explication qu’on te donne qui ne te convient pas. »

Il permet un changement génératif par

  • la conscientisation des différents éléments
  • des références théoriques
  • le recadrage de situation
  • la reconsidération des points de vue limitants
  • la reconstruction de l’apprentissage
« Qu’est-ce qui est difficle pour toi ? »
« En quoi cette difficulté est-elle un problème ? »
« Comment pourrait-on envisager ça d’un autre point de vue ? Ou du point de vue d’une autre personne ? »
« Comment est-ce que tu aimerais que je te l’explique ? »
« De quoi aurais-tu besoin pour que cela soit facile ? Amusant ? Intéressant ? Utile ?… »

Il prend en compte les composantes de la situation d’apprentissage de chacun

  • quel est son contexte ?
  • quel est le projet d’utilisation de ce qui est appris ?
  • quel est le profil mental de l’apprenant ?
« Qu’est-ce qui t’intéresse dans ce travail ? »
« Qu’est-ce qui est facile pour toi ? »

Il modélise le succès

  • quels sont les domaines de réussites personnelles ?
  • quels sont les modèles inspirants de réussites des autres ?
  • quels sont les processus mis en œuvre ?
  • comment les transposer ?

Il accompagne un cheminement

  • à connaître les différents processus de l’apprentissage
  • à comprendre son fonctionnement personnel
  • à savoir tirer parti de son profil en toutes circonstances
Au-delà des méthodes utilisées, il doit son efficacité à la qualité de relation et à la justesse de la communication installées entre les deux interlocuteurs.

Le Coaching d’Etude est délibérément

basé sur la richesse de la rencontre…

… la rencontre entre « moi et toi », celle de deux personnes qui cheminent ensemble pour quelques pas.
… la rencontre entre « moi et l’autre », celle de deux identités différentes qui s’accordent pour faire œuvre commune.
… la rencontre entre « moi et moi », celle d’une personne qui fait l’inventaire de son être profond.
… la rencontre entre « moi et la vie », celle du contact avec la créativité, la diversité et la beauté de la vie humaine.

Comprendre la nature et coopérer

Pierre RABHI

Ce que le Coaching d’Etude vous propose

Contributions et collaborations

Témoignages

et nous aussi!

Retour haut de page